RADIO(S)

Alerte info


L'ambiance sera certainement électrique au stade de Furiani. Le club de Bastia qui évolue en Nationale 3 accueille Noisy-le-Grand qui joue en Régionale 1. Une belle affiche pour les joueurs de Seine-Seint-Denis qui sont pourtant passés de l'euphorie à une crainte relative. Certains ultras du Gazélec Ajaccio, qu'ils ont éliminé au tour précédent début janvier, déversent depuis leur rage sur les réseaux sociaux.

Pas de déplacement de supporters 

Les messages d'insultes et de haine sont tellement nombreux que le club de Noisy-le-Grand a appelé ses supporters à ne pas faire le déplacement en Corse. À la place, ils sont conviés à une projection sur écran géant dans un gymnase de la ville. Wallid Ben M'henni, chargé de la jeunesse et des sports à la municipalité ne veut pas "entrer dans ce sujet-là. On a l'habitude de stigmatiser rapidement les banlieues ou la Corse. On devrait parler de bonnes choses", estime l'élu.  

Pour les joueurs, comme Alexandre Salep au contraire, il est impatient de débuter la rencontre. "Moi j'ai hâte d'y être et de me confronter à ces Corses et à leurs colères entre guillemet", explique le milieu de terrain. 

"C'est de la provocation" 

Le capitaine de l'équipe de Noisy-le-Grand, Mahdi Moussa Coulibaly est forfait pour la rencontre à cause d'un claquage. Le joueur suivra le match au bord du terrain après avoir vu les messages sur les réseaux sociaux de la part de certains supporters d'Ajaccio. "Il y a des trucs qui se passent sur les réseaux, mais c'est que de la provocation. J'ai lu 'c'est des chômeurs, des dealeurs, des bougnoules' ou je ne sais quoi, ce sont des mots forts ! Moi personnellement, ça me fait rire plus qu'autre chose", conclut Mahdi Moussa Coulibaly. 

Malgré l'absence de ses supporters, le gardien de but de Noisy-le-Grand Pierre Petit-Homme est heureux de fouler la pelouse de Furiani, "un stade mythique" selon lui. Le joueur souhaite poursuivre l'aventure pour sa ville "pour pouvoir offrir une autre fête ici". Le gardien voudrait aussi faire plaisir à son patron, ce chauffeur livreur a dû prendre plusieurs jours de congés pour le match. "Il m'a dit ok en échange de lui ramener un maillot de la Coupe de France", s'amuse l'amateur. 

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-de-france/coupe-de-france-apres-avoir-elimine-ajaccio-noisy-le-grand-va-a-bastia-sans-supporter-par-crainte-du-comite-d-accueil_3158651.html#xtor=RSS-3-[sports]
Partager