RADIO(S)

Alerte info




Sur Franceinfo, le compositeur et interprète français de musique électronique Jean-Michel Jarreestime qu'ils sont de la même "famille": "Je soutiens évidemment à fond les "gilets jaunes". Comment ne pourrions-nous pas les soutenir dans la mesure où ça fait partie de notre famille?".

Brigitte Bardot, icône du cinéma français des années 60, a pris la défense des "petites gens" dans Le Journal du Dimanche: "Vous avez d'un côté des ministres avec chauffeur, de l'autre, des gens qui ont trois francs six sous pour finir le mois. (...) Macron tue les petites gens. Ça me fait mal au coeur. Je lui souhaite... une bonne jaunisse".

L'ex-égérie du feuilleton américain "Alerte à Malibu" Pamela Anderson, qui vit aujourd'hui à Marseille avec son compagnon le footballeur Adil Rami, a tweeté lundi: "Je méprise la violence... mais que représentent la violence de tous ces gens, ces luxueuses voitures brûlées, en comparaison de la violence structurelle des élites françaises - et mondiales ?".

Le chanteur Michel Polnareff, dans Le Parisien, s'est dit "très respectueux de la cause" des "gilets jaunes". "Pour dire la vérité, je suis très inquiet pour la France. Il ne faut surtout pas penser que je reste indifférent aux problèmes de mon pays. Je suis un Français qui vit en Amérique, je ne suis pas un Américain", souligne-t-il.

Le chanteur Patrick Bruel a estimé qu'on était "au bout d'un système". "Ces inégalités sont beaucoup trop importantes et c'est impossible de laisser les choses comme ça, et je suis content de payer mes impôts en France, je le précise". Un clin d'oeil à Michel Polnareff qui soutient les "gilets jaunes"... depuis Palm Springs.

Le rappeur Kaaris a pour sa part tweeté: "Message aux gilets jaune et à vous tous qui souffrez. Il faut que l'on soit avec vous, nous les favorisés". Le Marseillais Jul a posté une vidéo avec une "grosse dédicace aux gilets jaunes". Parmi les humoristes, Patrick Sébastien a dénoncé sur CNews une "fracture" entre les élites et les plus défavorisés.

Gérald Dahan, qui avait appelé samedi à un rassemblement d'artistes qui n'a pas eu le succès attendu, écrit : "Macron veut concilier la fin du monde et la fin du mois. Pour beaucoup de Français, la fin du mois, c'est déjà la fin du monde". "Il faut qu'on trouve quelque chose. J'en parle aux copains", a tweeté l'acteur et humoriste Franck Dubosc.

"Je soutiens les gilets jaunes de tout mon coeur", a fait savoir Jean-Marie Bigard dans une vidéo, s'en prenant toutefois violemment aux "casseurs". D'autres artistes comme le chanteur Pierre Perret et l'humoriste Arnaud Ducret se sont aussi ralliés au mouvement.

Partager