RADIO(S)

Alerte info




Depuis hier, le lundi 5 novembre 2018 les ambulanciers bloquent le périphérique parisien.
Le Ministère de la Santé a reçu des professionnels pour écouter leurs besoins et leurs demandes. 
À la sortie du Ministère, nous recueillons les premiers résultats. 

  

A la sortie du Ministère de la Santé, interview de Rachid Soukhmani (Président de l'ADTS - Association pour la Défense des Transporteurs Sanitaires)
Les ambulanciers demandent un "gel de l'article 80" qui régit les dépenses relatives aux transports interhospitaliers ( https://federationnationaleambulanciersprives.fr/…/235-arti…
Tant que les requêtes des ambulanciers ne seront pas prises en compte, ils continueront à bloquer le périphérique.

Eléonore Perise (collectif handi-Cap') nous donne un exemple ; dès maintenant ce seront les parents qui devront payer les ambulances, pour qu'elles transportent leurs enfants (lourdement) handicapé, jusque chez eux.



A la sortie du Ministère de la Santé, interview de Jean-Pierre BORD, gérant au sein de l'entreprise Ambulance Raphaeloise Azur Médical.
Le ministère ne veut pas entendre leurs revendications, leurs besoins et dit qu'il ne peut rien faire. 

Un des risques est que les petites entreprises d'ambulanciers mettent la clé sous la porte.






Mobilisation des ambulanciers: 14 personnes interpellées après le blocage du périphérique parisien
Quatorze personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre ce mardi 6 novembre 2018 matin lors du blocage par les ambulanciers du périphérique parisien. Après avoir passé la nuit sur le périphérique parisien, une centaine d'ambulanciers bloquaient ce mardi 6 novembre 2018 matin la circulation entre la porte de Bercy et le quai d'Ivry, entraînant d'importantes perturbations.
Vers 8h30, les forces de l'ordre qui encadraient le cortège des ambulanciers ont toutefois commencé à intervenir. Après avoir appelé les manifestants à partir de leur plein gré.
Des individus interpellés, une ambulance à la fourrière
Au total, 14 d'entre eux ont été interpellés pour participation délictueuse à un attroupement, entrave à la circulation et obstacle à l'enlèvement, selon la préfecture de police. Une ambulance a également été enlevée et mise à la fourrière. Le blocage a été levé à 10H35.

Partager