RADIO(S)

Alerte info




D'autres victimes pourraient être ensevelies sous les gravats des trois bâtiments.


Ce qu'il faut savoir

Le corps d'un homme a été découvert, mardi 6 novembre 2018, dans les décombres des immeubles qui se sont effondrés, lundi 5 novembe 2018, dans le centre-ville de Marseille, annonce le procureur de la République. D'autres victimes pourraient être ensevelies sous les gravats des trois bâtiments, déblayés "minutieusement", "à la pelle", selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Au moins 5 personnes portées disparues. Mardi 6 novembre 2018 matin, les pompiers et policiers sur place poursuivaient le déblaiement, alors que "5 à 8 victimes" au total pourraient être ensevelies sous les gravats. Les autorités tentent de retrouver 5 habitants du numéro 65 rue d'Aubagne manquant à l'appel, ainsi que 3 personnes qui auraient pu être invitées dans l'immeuble.

Un important dispositif de secours. Près de 100 marins pompiers et 33 véhicules ont été déployés sur les lieux. Ils doivent fouiller un amas de gravats de 4 à 5 m de haut et 10 à 15 m de profondeur. "Le travail des pompiers a du être sacrément mis en difficulté à cause des conditions météo qui ont été mauvaises cette nuit" estime Sabine Bernasconi. Les recherches pourraient durer plusieurs jours. "Tant qu'il y aura le moindre doute, nous rechercherons", a indiqué Christophe Castaner.

 Un seul des immeubles était habité. Le 63 rue d'Aubagne, propriété de la ville de Marseille, était "fermé et muré", selon la mairie, et de même pour le numéro 67 qui s'est effondré dans l'après-midi. Mais neuf des dix appartements au numéro 65 étaient occupés. L'immeuble avait fait l'objet d'une expertise et de travaux en octobre 2018.

Partager